top of page
Plantes d'herbes

(Se) pardonner, tel un deuil? Déposez ce que vous portez avec une seule plante médicinale, "utile" pour tous?

Dernière mise à jour : 7 mars

Porter du ressentiment, de la colère ou des rancœurs peut être émotionnellement pesant, enfermant - et le pardon est clairement un acte de libération de ces émotions difficiles. Le pouvoir transformateur de lâcher prise et d'avancer avec un cœur et un esprit plus légers est une pratique connue de tout temps - et si difficile de mettre en pratique parfois.


Thé des montagnes grecques (Sidertis)


Les plantes médicinales peuvent-elles être bénéfiques pour favoriser le processus de pardon de soi ou d'autrui (ou de soi ET d'autrui), processus très individuel et complexe, dont l'importance pour le bien-être de la personne lésée est même remis en question parfois? Question rhétorique car: bien entendu.


Et s'il était bon de garder une forme de colère face à une injustice juridiquement ou publiquement encore non sanctionnée par un juge ou simplement reconnue ou entendue - histoire de garder l'énergie et le courage pour la ou les démarches à entre-prendre? Et si l'équilibre du corps et du coeur comptent sur le non-pardon pour fonctionner???


Ce qui est certain, c'est que le pardon et son impact dans le corps, c'est très ULTRA TOP TOP individuel à chacun.



Quote by Brian Solis (not sure - will update as soon as I am 100% sure of the author of this little gem.)

En français, grossièrement:

"La transformation réveille également le sentiment de perte.

Ne l'oublie pas."

(Je cherche l'auteur de cette citation si quelqu'un la trouve.)



Ce qui m'étonne toujours c'est quand des personnes en consultation sont quand même surpris d'apprendre que les plantes peuvent être (et sont géniales ainsi!) utilisées spécifiquement pour traiter, explorer, soigner, transformer, comprendre des aspects psychologiques et émotionnelles pointues et chroniques. Trouver et traiter une cause émotionnelle a un problème physiques: ceux qui l'ont expérimenté sont toujours enthousiastes tant cela soigne.


Et maintenant vous pourriez me demander: comme il y a tant de plantes et que le processus de soin du pardon et du deuil sont très individuels, pourquoi une newsletter à un grand nombre? Pourquoi même nous leurrer et nous faire croire qu'il y a UNE plante qui peut tout changer?


Parce que je me le suis demandée. Très sincèrement.

Est-ce qu'il y a-t-il une plante médicinale que tout un chacun pourrait prendre afin de clarifier, accepter, faciliter, accélérer, soigner cette forme de deuil, le pardon de soi ou d'autrui (et souvent aussi, des deux?) - à quelque stade que cela soit?


Une plante que je glisserai dans l'infusion ou le remède de chaque personne venant ici --- car au fond, qui n'a pas quelqu'un à pardonner? Ou à se pardonner?

Sans parler d'un pardon collectif auquel nous aspirons tous, en ces temps de conflits qui rappellent le siècle dernier, et le silence et la lâcheté et l'impuissance face à l'horreur. Alors, et si nous demandions pardon à la terre de tant de pollutions et de lâchetés, pardon, pardon, pardon?


Et aussi pardon à nous, d'être autant dans la survie, de ne pas prendre de temps à simplement "être" avec nos enfants ----alors qu'au fond, avons-nous VRAIMENT besoin de courir autant, de tel ou tel nouveau truc, chose, châle, basanes, pâtes sans gluten, gadget fait dans des conditions d'esclavagisme ou de telle nourriture qui ne fait que de prendre de l'énergie au corps?



Romarin officinale, janvier 2024


Alors, cessons les discours. Et cessons de mettre des mensonges et toutes les mauvaises excuses sous les tapis.


Buvons plutôt des infusions et contemplons nos prochains pas - différents, amoureux, sexy et respectueux les uns des autres. Et sans trop de Chatgpt, sauf si vraiment, et quand cela fait avancer l'humanité.

Je vais vous le dire: oui, il existe une plante.

C'est celle que vous regardez. Celle que choisissez. Celle que vous apprêtez avec reconnaissance. Celle que vous buvez tel un GRAND CRU, en disant: mmmmmmh! WOW.


Celle qui fait danser vos cellules, et vous avec. Celle que votre coeur sait, sans le moindre doute: c'est toi. Rien que toi. Je n'y peux rien, c'est comme cela. C'est très étrange.


Et si vous n'avez pas encore toutes ces certitudes (et ce serait normal - on ne peut pas être bon dans tous les domaines, et votre herboriste est là pour ceux qui ne maîtrisent pas cela) ce sera la plante ou les plantes que je vous proposerai en soin.


Vous voulez un exemple bâteau? Tout le monde sait que pour celui qui a trop bu et mangé, ou trop gras et trop salé, ce sera du romarin. Pour celui qui a pris trop de médicaments, ce sera aussi du romarin - et on rajoutera pleins d'autres plantes parce que ce n'est pas anodin pour le corps que de "bouffer", s'empiffrer et s'anésthesier. Le corps n'aime pas. Cela lui fait penser à la fin de l'Empire romain.


Moins bâteau: pour celle qui se trouve moche, inutile ou incapable, ce sera de la délicieuse Reine-des-Prés ( Filipendula ulmaria), avec beaucoup de lavande (Lavande officinale ou vraie), une plante qui "lave" les vieux souvenirs, transforme ce qui pèse, et même, est une anti-virale majeure. Et même, si on lui proposais de glisser des gouttes de lavande dans une huile solarisée de reine-des-prés? En massage! Tant de possibilités.




Un autre jour, ce sera autre chose: une plante qu'elle aura croisé par megarde dans un verger et qui - miroir, ô beau miroir - aura dévoilé la profondeur de ses vérités et donc, de sa beauté.



L'une des toutes premières fleurs annonçant la fin de l'hiver,

colline du Salève, début février 2024.



D'autres exemples: celui qui est trop tendu, de tant de trahisons et d'obligations, pourra se tourner vers les plantes relaxantes, apaisantes - et il y en a des puissantes.


Pour ne pas vous décevoir, je vais vous avouer que j'ai quand même - fruit de mes recherches - choisi une plantes médicinale que je vais ajouter à tous mes remèdes sous peu.


Une plante qui ne paie pas de mine, qu'on regarde à peine. Et pourtant, les guerriers et les herboristes du monde entier la chantent avec la même conviction, même sans se consulter - ce qui me fascine toujours. Non ce n'est pas la pâquerette, bien que celle-là aussi, elle a des vertus médicinales qui commencent à attirer l'attention des chercheurs.




La plante que nous pourrions tous apprivoiser et apprendre à connaître et consommer, dans le cadre du pardon et du deuil, c'est l'Achillée millefeuille (Achilea millefolium.)


Elle vient panser, refermer les plaies, épancher les écoulements trop puissants. Quand on est sensible, on peut sentir comme cela vient soigner. En plus, c'est une grande protectrice, selon de nombreux herboristes (références sur demande et bientôt rédigés ici dès qu'une assistante ou un assistant vient m'aider un peu (-:)


Plus connue en usage externe comme cicatrisante et pour arrêter les saignements, l’Achillée millefeuille tiendrait son nom du héros grec Achille (souvenez-vous, selon la légende, on s’en servait pour soigner les blessures des soldats pendant la guerre de Troie.) Au delà des légendes, c'est probablement la plante médicinale la plus connue et la plus utilisée mondialement, tant elle est polyvalente: astringente, coagulante et antiseptiques, anti-inflammatoire et antispasmodique (elle traite les troubles digestifs, les spasmes de l’estomac et de l’intestin, les coliques spasmodiques ainsi que les règles trop abondantes et les cycles menstruels irréguliers.) De plus, elle est emménagogue car elle stimule le flux sanguin de la région pelvienne et de l’utérus. En bain de siège ou en massage, cette plante soulage les douleurs de règles. Et puis elle est tonique, efficace en cas de fatigue générale. Favorisant l’élimination des toxines tout en étant un diurétique léger, l’achillée millefeuille est aussi connue pour être efficace en cas de cystite ou d’inflammation urinaire. Selon mes dernière lectures, en inhalation ou en en infusion, avec quelques gouttes de 🌶️ piment et de miel (uniquement quand l'infusion est tiédie et si vous n'êtes pas vegan), l’achillée millefeuille se montrerait efficace contre les infections des voies respiratoires en cas de grippe ou de rhume.


Tout cela et plus.

Et quand on retrouve tant de forces de vie, on laisse plus aiément tomber se qui pèse tant.


Mercis pour la lecture et à une prochaine,

votre herboriste,

Erika Scheidegger Gardet

Herboriste et thérapeute ASCA


Pour les rendez-vous: cliquer ici pour voir les disponibilités ou m'écrire à petiteherboristerie@bluewin.ch


Source des articles scientifiques pour cet écrit sur demande.




Magie des plantes: une personne en consultation, admirative du logo de la graphiste talentueuse de Burolabo.ch, en voyant la petite affiche plastifiée sur le mur de petiteherboristerie.ch a commandité et offert ce cadeau magnifique. Peint à la main, vernis, sur du bois. Reconnaissance profonde.


Du reste, toutes les plantes de ce logo sont des soigneuses profondes. N'hésitez pas à passer du temps avec elles! Elles rendent tout au centuple, foi d'herboriste.

106 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page