Plantes d'herbes
  • Erika

Narcisses et Rudolphe, le renne

Mis à jour : 28 déc. 2020

Relations et festivités:

Un sujet sensible qui resurgit à quasi chaque consultation à l'Espace de plantes soignantes, c'est la thématique du couple et du relationnel. Le concept de "pervers narcissique" est carrément même mis en avant lorsque les émotions sont trop fortes, et les blessures (même ultra anciennes, émanent d'autre constellations ou inconscientes) ne sont pas (encore) soignées.


Pervers narcissique... un terme à la mode, et peut-être encore davantage en ces temps de regroupements plus restreints (le confinement se résumant souvent à cela...) où autour de nous divorces et conflits entre couples foisonnent - et aussi, où les prises de conscience sur le relationnel fleurissent et produisent de magnifiques fruits.


Masques:

Selon des études médiatisées ces dernier mois, il y a eu un baby bust (moins de naissances en novembre et décembre 2020) dans certains pays et un baby boom dans d'autres - mais surtout ce que je veux souligner ici, c'est que le COVID a eu d'énormes impacts sur le relationnel: séparations ou re-créations de toutes sortes et formes. En tous les cas, les gens font moins (voire plus du tout) semblant. De nombreuses personnes vont davantage à l'essentiel et les masques sociaux (ô les masques...! Tiens, tiens...) sont vite repérés. C'est comme si nous avions gagné en honnêteté et conscience - ce qui est si réjouissant pour l'humanité tant que tout cela se fait dans le respect et la bienveillance sincères.


Car si le terme pervers narcissique me semble utilisé trop à la légère - ce terme a l'avantage de montrer l'importance de ne pas nier ou mettre sous le tapis toutes les souffrances amoureuses et relationnelles...


Ce terme souligne aussi l'exacerbation matérialiste de notre société: les relations devenant aussi faciles à recycler (Speed dating, ect.) que les emballages des cadeaux de Noël. Donc, si ce terme utilisé à tort et à travers de pervers ou perverse narcissique abrite bien des réalités psychiques terrifiantes d'égoïsme et de solitudes profondes, j'aimerai ici apporter un éclairage qui j'espère amènera de l'eau à vos moulin, et de belles festivités avec davantage de douceurs et de danses.


La joie et la créativité: énergies et partages si présentes et sincères chez cette petite fille et son père. Des émotions humaines importants à vivre dans de le quotidien, et parfois moins accessibles si des émotions difficiles, d'anciens souvenirs ou des pensées parasites viennent encombrer l'espace.


Afin de proposer une ouverture, afin de rappeler que les mouvements vers davantage de résilience et de joies dans les relations sont possibles (pour le cas où vous seriez pris dans une impasse relationnelle et que parfois, en vous, vous vous dites "Mais quel(le) pervers(e) narcissique!"), voici l'une des propositions pour trouver le chemin de sortie de l'impasse:


L'un de mes patients/consultants ne supportait pas de nombreux aspects de sa compagne - ce qui le faisait particulièrement souffrir c'est qu'elle le critiquait constamment et rien en lui ne semblait assez bien. Du coup, il était épuisé moralement au point où son sommeil commençait à en être affecté. Il était en outre régulièrement fort tenté d'aller voir ailleurs si la pelouse était davantage verte.


Dialogues internes et danses complexes:


Dans ma proposition d'assistance, je suis partie de l'idée que l'autre est un miroir. Tout ce que le patient/consultant me disait de sa compagne, je me suis demandée si c'était comme s'il se le disait de lui-même: en effet... et si c'était lui qui était ultra critique envers lui-même? Et si c'était lui qui était intransigeant et ULTRA EXIGEANT avec lui-même? Et si c'était lui qui se mettait tant d'énormes barrières pour s'empêcher de vivre de la joie? Et que du coup, tout cela se manifestait à l'extérieur? En outre, il y a tout l'aspect de la fameuse trilogie victime/bourreau/sauveur qui entre en jeu: si on veut vraiment parler de tendance pervers narcissique ,il est actuellement reconnu que de bourreaux se coltinent aisément avec des personnes habitués aux rôles de victime - et les danses sont rarement harmonieuses et porteuses de fruits sains émotionnellement ou psychiquement ou autre tant que ce qui alimente cela n'est pas apaisé.

Les plantes médicinales à la rescousse:

Ce patient vivait sous un stress chronique depuis de nombreuses années. Dès qu'il l'a reconnu, il a accepté de débuter un traitement avec le soutien de plantes, d'huiles essentielles relaxantes, de remèdes adaptogènes, et plus récemment avec l'aide des élixirs floraux et d'autres soutiens du système nerveux. Il y avait beaucoup de colère accumulé et un foie bien chargé car son alimentation n'était pas du tout respectueux de son corps. Je lui ai également proposé de travailler sur cet aspect, en douceur. Une année plus tard, hier matin, j'ai reçu un témoignage écrit: il me remercie car sa relation avec sa compagne a été changée pour le mieux, au point où pour la première fois depuis son enfance, il se réjouissait même de fête Noël avec elle! Et les interactions avec ses semblables avait également été transformées (bien qu'il ait perdu beaucoup "d'amis," rapporte-t-il.) J'ai été spécialement heureuse d'apprendre aussi que qu'il dort à nouveau sur ses deux oreilles, ce qui est toujours clé dans tout rétablissement.


La nature n'attend qu'une chose: nous redonner l'équilibre, l'homéostasie. Elle montre le chemin clairement, même si parfois - tant on s'est éloignée d'elle, tant on s'est encombré - on ne le voit pas aisément.


Ateliers pour montrer le chemin pour diminuer stress et stress chronique


Si les émotions sont difficiles et sombres en ces temps sollicitants, rapellez-vous qu'une simple promenade en pleine nature (avec bonnet et écharpe et bonnes chaussures) redonne rapidement des perspectives et des forces - et les intuitions (mais non pas les ruminations mentales, souvent fruits de frustrations accumulées) qui vous viennent pendant la balade ne sont jamais vaines - elles sont comme des idées, des pistes que la nature nous offre si généreusement - sans compter! Notre société matérialiste nous a certainement appris l'individualisme à tout prix, mais ce qu'il y a aussi à se rappeler aujourd'hui, c'est nous ne sommes jamais seuls- à la fois responsables mais aussi soutenus.


Qu'au coeur de la nuit, au coeur d'une surabondance de matérialisme (oserais-je avancer le concept de matérialisme pervers?) ce soit la lumière, les étoiles, les pistes offerts par la nature, l'humour (comme le le nez de Rudolphe) qui indiquent la direction à prendre!


Joyeuses (et créatives) périodes festives!


Mercis pour la confiance,

Erika










119 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Formulaire d'abonnement à la newsletter

  • Instagram
  • Facebook

©2020 par Espace petite herboristerie.