top of page
Plantes d'herbes

Témoignages: comme ils peuvent changer le cours des vies!

Dernière mise à jour : 23 juil. 2023

Suite à une césarienne non justifiée médicalement, c'est grâce à un témoignage d'Elena Piantino https://www.elenapiantino.com/ glâné sur Internet que j'ai gardé confiance en ma conviction de pouvoir donner naissance naturellement, et ce contrairement à ce qu'une demi-douzaine de gynécologues de la place de Genève m'avaient affirmé.


Et ce malgré même le refus des maisons de naissances à Genève à m'accueillir. "Grossesse à risque" ai-je entendu à plusieurs reprises... "C'est trop dangereux..." m'a dit une gynécologue. Raisons? La croyance "qu'une fois une césarienne (même non-justifiée médicalement ou physiologiquement), toujours des césariennes" et également parce que j'avais 44 ans lors de ma seconde grossesse. Il était communément pensé (les choses ont merveilleusement évolué ces dix dernières années, heureusement) qu'après une césarienne, seule une césarienne est possible. Même des années après, la cicatrice étant solide et quasi-invisible. Il était aussi communément pensé qu'à 44 ans, notre corps ne fonctionne plus comme à 30.


Pour moi pourtant, mon corps se portait mieux qu'à 20 (mercis aux plantes médicinales et à la méditation.)


Sans le témoignage d'Elena lu sur Internet, et ensuite son soutien en tant que Doula - et je lui suis éternellement reconnaissante pour ses apports - j'aurais capitulé.


Sans son témoignage, j'aurais cessé de chercher une sage femme et je me serais plié à ce qui me semblait tellement... faux: que mon corps ne savais pas accoucher naturellement.


Une sage-femme a finalement accepté avec enthousiasme même, à deux mois de la fin de la grossesse, de me soutenir dans le processus, et c'est à la Maison de Naissance à Aigle que j'ai trouvé bonheur.


Le papa de mes enfants avait préparé le coffre de la voiture avec des cousins et couvertures (nous étions en plein novembre, et le sol était verglacé) pour que je puisse m'y coucher au cas où j'accoucherai en route. Pendant une nuit de fin novembre j'ai été réveillée avec la CERTITUDE que l'enfant voulait sortir, et en une heure de route, et nous voici à Aigle.


Par voie basse, l'enfant a atterrit sur terre, totalement naturellement et sans la moindre complication.


Je raconte cela car j'estime que les témoignages (ainsi que les cas cliniques) sont précieux.


Ils m'apparaissent comme l'une des joies et forces d'Internet actuellement: un bel outil pour la liberté de conscience et d'information.


Même s'il faut du bon sens pour discerner les faux témoignages des vrais, le ton fait souvent la chanson et la sincérité ne s'imite pas aisément, à mon sens.


Ici, quelques témoignages qui viennent de personnes en accompagnement.


Si vous avez également bénéficié de mes soins et vécu des améliorations notables, merci de tout cœur de témoigner aussi afin que d'autres puissent en bénéficier: vos témoignages comptent.


Si vous souhaitez rester anonyme, mon courriel est petiteherboristerie@bluewin.ch


Pour les soins, les heures sont un peu réduits cet été, mais il reste quelques plages de libre si vous voulez découvrir par la même occasion ce lieu extra-ordinaire avant l'inauguration, fin août: - pour les rendez-vous, merci de vous rendre sur l'agenda, ou de me laisser un message.


Sincèrement,

votre herboriste.



51 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page