Plantes d'herbes

Proposition de protocole pour début de symptômes d'un virus tenace

Dernière mise à jour : 19 oct.

Début de symptômes (après gros coup de stress/nouvelles difficiles du côté familial) et voici un petit résumé de mon expérience.


La nuit, souvent je rêve de plantes médicinales.


En tout début de la propagation du fameux virus, alors que je ne savais pas encore consciemment que ce virus spécifique se propageait, j'ai rêvé de grosses, grosses gousses d'aulx.


L'ail est la plante médicinale par excellence. Son nom latin Allium sativum L, de par son sérieux vous convaincra peut-être à premier abord, mais sachez surtout que cette "simple" et commune plante médicinale est très efficace pour traiter une multitude de problèmes de santé. Puissante antiseptique, elle est également anti-virale, anti-inflammatoire, anticholestérol, antioxydant, antiallergique et même, (si besoin est) aphrodisiaque. L'ail est connu également depuis des siècles pour ses propriétés antipoison. C'est dire.


Souvenirs d'enfance me reviennent également: l'ail n'éloignerait-il pas aussi les vampires?


Inquiétude avec l'haleine? Sachez que si tous ceux qui sont autour de vous (en quarantaine par exemple) en consomment, personne ne sera gêné par l'odeur. Si vraiment cela pose problème (aussi si digestion difficile - et auquel cas, il peut y avoir un soucis autre) - ou que vous souhaitez l'utiliser en prévention pendant une longue cure - il y a aussi l'ail noir qui peut venir à la rescousse: aucun soucis pour se rapprocher d'autrui, dès lors.


Comment préparer et consommer l'ail?


Voici quelques-unes de mes idées, mais n'hésitez pas à laisser libre court à votre imagination:


- en cuisine: assurez-vous de bien passer les gousses dans un presse-ail et de les laisser mariner environ une demi-heure avant de les utiliser. Cette manière de préparer l'ail permet aux puissantes substances actives et médicinales de se déployer dans vos préparatifs.


- en infusion: faites tremper pendant 24 heures l'ail haché dans de l'eau; comptez environ 100gr pour un thermos d'un litre. Le lendemain, portez le tout à ébullition, à couvert. (C'est important de couvrir pour ne pas laisser s'échapper les substances actives.) Laissez ensuite infuser pendant une trentaine de minutes, toujours tout en laissant le couvercle. Si le goût ne vous convient pas, pensez à ajouter d'autre plantes aromatiques ou à l'adoucir avec du miel. Achtung: n'ajoutez le miel QUE quand l'infusion est tiède - ce serait dommage pour le miel si riche en antioxydants, enzymes et minéraux, notamment en fer, zinc, potassium, calcium, phosphore, magnésium et sélénium - tout ceci sans parler de la vitamine B6, de la thiamine, de la riboflavine et de la niacine! Si vous aimez boire vos infusions chaudes, pour un simple agent adoucissant, le sirop d'érable peut être une alternative au miel.


- de l'ail simplement dans du miel - dans un petit bocal en verre, recouvrir l'ail de miel. A éviter si vous avez des antécédents d'ulcère, si vous venez de subir une chirurgie ou si vous êtes atteint(e) de porphyrie. Voici la recette:


  • 3-4 têtes d'ail

  • 1 tasse de miel (brut - éviter le miel commercial, bourré de choses à éviter.)

  • 1 un petit bocal avec couvercle


Certains herboristes pèlent l'ail, d'autre pas - à vous de tester ce qui vous convient, tout en sachant qu'il est vrai que la pelure contient des vertus médicinales également.

  1. Enlevez la couche extérieure de chaque tête d’ail.

  2. Ecrasez les gousses sans les peler ou après les avoir épluchées

  3. Remplissez le bocal avec les gousses d'ail

  4. Couvrez complètement avec du miel

  5. Utilisez une cuillère en bois pour libérer les bulles d'air qui se sont éventuellement emprisonnées.

  6. Assurez-vous que les gousses sont complètement recouvertes de miel et mettez le couvercle sur le pot.

  7. Laissez infuser le mélange pendant au moins 7 jours, idéalement un mois.

- ou alors plus raffiné, pour ceux et celles qui ne suivent pas les préceptes du FOODMAP: voici une recette d'ail fermenté au miel

  • 2 têtes d'ail, écrasées

  • 1,5 tasse de miel biologique cru

  • un bocal en verre d'environ 230 ml/ avec couvercle assorti

  1. Éplucher les gousses d'ail les écraser légèrement avec le dos d'un couteau

  2. Ajouter les gousses écrasées dans le pot en verre stérilisé à l'eau bouillante

  3. Recouvrir de miel l'ail et mélanger pour que les gousses soient toutes bien enrobées

  4. Sceller le pot et laisser reposer dans un endroit sombre à température ambiante. Dévisser le couvercle tous les 3 jours pour relâcher l'accumulation de pression (et ne vous inquiétez pas si vous voyez de minuscules bulles - cela atteste tout simplement que processus de fermentation est bel et bien cours). Refermer le pot et le retourner pour garder l'ail submergé dans le miel.

  5. Fermenter pendant au moins 1 semaine avant utilisation ou pendant 1 mois dans un endroit sombre et à température ambiante. Tout cela se bonifie avec l'âge (comme nous si on en mange!)

Note pour rassurer - concernant les risques de botulisme: risque quasi 0 dans de tels ferments de miel car le miel a un niveau de pH d'environ 3,4, ce qui le rend trop acide pour que le botulisme se développe. Bien utiliser du miel brut et peu transformé et non du miel commercial. Vous pouvez aussi tester le pH de votre miel fermenté avec une bandelette pH, mais sachez que tout ce qui est sous 4.6 est considéré comme safe. Merci au site



Le deuxième rêve que j'ai fait en lien avec le Covid ou avec une infection virale en général, m'a été offerte la nuit où certains fameux symptômes semblaient se présenter...


J'ai rêvé de la lavande (Lavendula officinalis.) Dans mon rêve, il était clairement indiqué de ne SURTOUT pas recourir aux huiles essentielles auxquelles nous faisons communément recours en cas de grippe ou d'infection, telles que l’Origan, la Canelle, ou la Sariette... Dans mon rêve, j'ai été invitée à éviter des huiles essentielles qui sont excitantes ou qui élèvent la pression sanguine.



Intéressant, me suis-je dis au réveil de ce rêve. A oui, c'est si vrai... la lavande est tellement anti-virale également... et elle... lave.


Les étymologies - ces échos de nos ancêtres - font souvent sens. En effet, le mot lavande est un dérivé du verbe laver, et est probablement issu de l'italien lavando (action de laver.)


Et sans plus attendre, j'ai "sauté" sur ma fiole d'huile essentielle de lavande officinale.


Comment préparer et consommer la lavande?


Pour ma part, j'ai pris quelques gouttes d'huile essentielle de lavande directement dans la bouche et sous la langue (ne faites cela que si vous êtes habitué-e-s à ce genre de pratique et à 100% certain-e-s que cela peut se faire dans la bouche ainsi): la lavande est secure en interne, elle peut aussi être diluée dans de l’huile végétale pour être plus facile à consommer ou bue dans une tisane. Pour l'huile essentielle sauvage de lavande d'Elodie (me contacter pour références). J’ai degusté ces gouttes TOUTES les heures.


Relisez cela, svp.


TOUTES les heures.


Avec les virus, surtout de celles qui sont tenaces, il faut donner beaucoup de plantes pour fortifier le corps et lui donner l’opportunité de se soigner de cette invasion. Beaucoup et souvent.


Pour les enfants et les adultes, l'hydrolat pourrait aussi être utilisée. A tester. En tous les cas, comme avec tout virus, appliquer et ingérer souvent les remèdes à base de plantes... et ainsi toutes les heures. Ici, j'ai appliqué mon huile essentielle sur les avant-bras, sur la gorge, dans la gorge, dans mes tisanes, dans mon bain, en spray d'hydrolat... c'était très gai.


Et je pense avoir mangé une bonne douzaine de gousses d’ail.


Quand je sentais le corps reprendre des forces, je donnais forces aussi au poumons avec des tisanes hydratantes pour le système respiratoire que je sentais bien asséché (l’un des symptômes dont on m’a du reste le plus parlé.)


Résultat: en 36 heures, je n'avais plus le moindre symptôme.


La lavande. L'ail... (et selon source sûre et scientifique, il semblerait qu'en outre tous les lait maternel contiendraient les anti-corps du virus dont le monde entier parle.)


Notons qu'en outre, j'ai demandé à ma famille de me préparer des infusions de gingembre, de thym et autres plantes telles qu'un mélange pour soutenir l'immunité --- et que j'ai pris de l'Ecchinacéa (à ne prendre que si la fièvre est basse.)


Donc, à bon entendeur, à mes amis et connaissances et personnes que j'accompagne, que vous soyez vaccinés ou non-vaccinés, si une infection se déclare sur votre chemin, j'espère du fond du coeur que ceci pourra également vous servir.


Lavande et aulx,

Avec reconnaissance,

Erika Scheidegger Gardet

copyright ©


Consultations à l'Espace de plantes soignante ou online: pour agender


PS: pour soutenir ma pratique et ma petite herboristerie, merci pour tout témoignage ici: vos témoignages







257 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

MERCI