top of page
Plantes d'herbes

Pâquerettes, vers l'innocence/joies originelles retrouvées

Si connues, si communes, et sous nos latitudes présentes presque toute l'année (oui, on en trouve en hiver quand il ne fait pas trop froid), saviez-vous que les pâquerettes sont traditionnellement utilisées dans diverses cultures pour leurs propriétés médicinales potentielles?


Et pas uniquement pour la beauté --- son nom latin, Bellis perennis voulant dire toujours beau/belle/tous les autres genres inclus --- et pas uniquement pour raffermir la peau fin du buste avec son huile macérée au soleil.


Sur les salades, je les saupoudre (quand cueillies loin des plages de jeux à chiens et loin d'engins roulants polluants), en infusion je les ajoute et dans mes smoothies également.

Si l'intuition me guide toujours en premier, la recherche scientifique me rassure et confirme ces élans:


Propriétés anti-inflammatoires : bénéfiques pour les affections impliquant une inflammation bas-grade (en sourdine.)




Mine de rien, une grande soigneuse.

Pâquerette sur la colline du Salève, janvier 2024

Cicatrisation des plaies: traditionnellement et dans de nombreuses cultures, les fleurs de pâquerettes sont utilisées localement dans des cataplasmes ou des pommades pour favoriser la cicatrisation des plaies. On pense que la plante possède des propriétés qui peuvent aider à apaiser et à guérir les irritations cutanées et les blessures mineures.

Maladies de la peau: les extraits de Bellis perennis ont été utilisés en médecine traditionnelle pour diverses affections cutanées, telles que l'eczéma et la dermatite. On pense que la plante possède des propriétés apaisantes qui peuvent être bénéfiques pour la peau. Et comme dit auparavant, renforce joliment les tissus tous doux, comme autour des seins.

Aide digestive : dans certains systèmes de médecine traditionnelle, une infusion de pâquerette est consommée pour faciliter la digestion. Cela peut aider en cas d’indigestion et de légers inconforts gastro-intestinaux.

Effets antispasmodiques : avec ses légers effets antispasmodiques, elle aide potentiellement à détendre les muscles. Cette propriété pourrait être bénéfique pour les affections impliquant des spasmes musculaires. Aussi en huile, localement.

Propriétés diurétiques : certains herboristes traditionnels suggèrent que le thé à la marguerite peut avoir des effets diurétiques, favorisant la production d'urine et potentiellement aidant à l'élimination des excès de liquide du corps.

Assistance respiratoire: moins connu, la pâquerette est traditionnellement utilisée pour traiter les problèmes respiratoires tels que la toux et la bronchite. Ses propriétés anti-inflammatoires peuvent aider à apaiser les voies respiratoires.

Propriétés antirhumatismales : dans certaines pratiques traditionnelles à base de plantes, on appelle la pâquerette la "petite arnica" car elle était utilisée pour soutenir les affections liées aux douleurs articulaires et à l'inflammation chronique. Ne pas attendre de résultats dans la minute - c'est une relation qui se tisse.


Et en dernier lieu, mais tout aussi important pour le couple d'herboristes et botanistes Kalbermatten, la pâquerette est la plante pour soigner l'innocence perdue, les traumas de l'enfance. Une clé dans de nombreux soins en profondeur.


Aucune contre-indication à ma connaissance.


Ressources: articles sur Bellis perennis sur Pubmed et les livres (choisis avec soin pendant ces 20 dernières années) qui sont toutes à la petiteherboristerie, en accès-libre pendant l'ouverture Special Tea Time de la petite boutique - horaires ici: Bienvenue pour un moment de détente profond, entre les 8 chênes de la petiteherboristerie.ch


Pour vous (re)mettre en relation avec ce qui compte vraiment,

votre herboriste


Erika Scheidegger Gardet

Herboriste et thérapeute ASCA


Pour les rendez-vous: cliquer ici pour voir les disponibilités ou m'écrire à petiteherboristerie@bluewin.ch






58 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page