top of page
Plantes d'herbes

La dénutrition et le magnolia


 

« The whole plant kingdom is really a single plant. » Discussion with teachers, Rudolf Steiner

 

 «La nature est le médecin des maladies.» Hippocrate

 

Le but de ces écrits : (re)donner l’impulsion davantage de vous (re)tourner vers et entrer en relation avec les plantes médicinales qui vous entourent ; ils sont vraiment partout… et soutiennent tant.


Et si votre assiette (et votre corps) manque(nt) de nutriments, les plantes agiront-ils aussi bien sur la sphère physique? S'abreuver de telle ou telle infusion de plantes aura-t-elle ou telle vertu si votre corps crie famine? Je pars souvent du principe que la vitalité (la fraise de la MIgros comparé à la fraise cueillie dans un jardin, pour exemple) dans vos aliments fait une grande différence dans la manière dont les plantes médicinales agissent. Ainsi, à la petiteherboristerie.ch le soin avec votre herboriste passe souvent d'abord par l'importance de vous accompagner à trouver des solutions pour augmenter votre souhait de manger profondément sain, local, sans pesticides ajoutés - et BON!

... et pleins d'autres marques ou plantes médicinales ou chocolats artisanaux testés et approuvés de longue dates - présents à la Boutique, les vendredis après-midis.


Les plantes peuvent effectivement aider à accroitre cet élan vers la nourriture qui nourrit toutes vos cellules - vraiment: saviez-vous par exemple que le magnolia - qui fleurit si joyeusement actuellement sous nos latitudes - était utilisé dans la pharmacopée chinoise à diverses fins, et depuis des milliers d'années ? Peu d’ouvrages d’herboristerie occidentale y font référence bien que certaines de ses espèces, comme le Magnolia officinalis et Magnolia grandiflora sont tant utilisées ailleurs.





Dans le monde occidental, un visionnaire par contre avait eu vent de son importance: dans le cadre d'une médecine fondée il y a plus de cent ans par Rudolf Steiner, un prolifique botaniste, écrivain et herboriste, Wilhelm Pelikan mentionne le magnolia dans le troisième tome de « L’homme et la plantes médicinales. »  Le Magnolia, cette plante d’origine tropicale y est associé au soleil de par son aspect spectaculaire et solaire – mais est surtout d’intérêt pour ce qui va suivre - Pelikan cite carrément le magnolia en exemple comme l’une des 7 plantes clés dans la succession des 7 étapes d’évolution exposé par Rudolf Steiner dans diverses conférences clés. Importante pour l'évolution de l'être humain. Rien que cela!

 

Mon ton ironique (qui se pavanait là juste pour l'effet rhétorique) tombe à l'eau quand la science contemporaine vient confirmer les intuitions du botaniste - en effet, l’importance que confère Pelikan au magnolia est à présent largement démontré par la science : les bienfaits médicinaux potentiels associés au magnolia sont effectivement nombreuses, et en parcourant les études récentes, cette plante émerge telle l’une de ces plantes panacées qui commencent à se faire connaître de plus en plus de par le monde - et de manière encore plus notable depuis la pandémie, quand, soudain, une prise de conscience plus poussée envers la santé et les remèdes dits « simples » semble avoir émergé dans la population mondiale occidentale, une bonne partie (60 pour cent selon l'OMS) du monde utilisant encore massivement les plantes médicinales, dans la cuisine et dans la pharmacie familiale : Dernièrement, même la caissière d’une grande chaine s’est extasiée en cœur avec moi devant le paquet de psyllium à petit prix, et elle m’en a même listé ses bénéfices, de manière fort judicieuse.

 

Mais voilà: ne nous ruons pas massivement sur les fleurs de Magnolia ni sur d'autres fleurs pour les arracher. Ni ne pensons que cela va tout soigner (oui, j'ai vu cela souvent -des gens qui pensent qu'une série de fleurs ou de plantes médicinales va tout régler.) Les polinisateurs on besoin des fleurs aussi et l'éco-système a besoin, plus que jamais, de notre bon sens en matière de consommation.


Le magnolia sera peut-être une panacée si prise au bon moment pour le corps, et sur un corps hydraté, sans trop de toxines (detoxer est important), et un corps nourrit, comme je le proposais ci-dessous.


D’emblée, il faut le rappeler : si cette plante se positionne comme une panacée, ce ne sera pas une tisane ou plusieurs qui changera tout (quoique, cela arrive.) Ni non plus un mois de capsules (quoique, cela arrive.) Mis-à-part ces exceptions splendides (qui sont du reste probablement la raison qui fait que la science penche de plus en plus sur ces plantes médicinales,) il est bon de se rappeler que c’est l’association aussi avec d’autres apports thérapeutiques et/ou des changements d’hygiène de vie (sommeil, alimentation, stress, spiritualité, relationnel) qui enclenchent les processus de guérison ; - des transformations et des efforts et des apprentissages divers – qui font que les plantes « marchent. »

 

Et je le clame à qui veut bien écouter : s’arrêter vraiment pour prendre le temps avec telle ou telle plante médicinale, les façons de les préparer et autres savoirs et apprentissage - est un cadeau sous-estimé que je considère être un VRAI luxe, tant cette relation apporte profondeur, résilience, santés et sens à la vie.

 

Ces rappels posés, voici quelques propriétés et indications pour se donner ou se rappeler des richesses de cette plante médicinale clé qu’est le magnolia - selon les ressources scientifiques indiquées sous cet article.

·       Anti-anxiété et relaxation : l'extrait d'écorce de magnolia a été étudié pour ses effets anxiolytiques potentiels (réducteurs d'anxiété). On pense qu’il interagit avec les récepteurs du cerveau, tels que les récepteurs GABA, qui jouent un rôle dans la régulation de l’anxiété.

·       Propriétés anti-inflammatoires : certains composés présents dans l'écorce de magnolia, comme l'honokiol et le magnolol, ont démontré des effets anti-inflammatoires lors d'études en laboratoire. L’inflammation est associée à diverses maladies chroniques, ces propriétés peuvent donc avoir un potentiel thérapeutique.

·       Effets antioxydants : l'écorce de magnolia contient des composés polyphénoliques, dont l'honokiol et le magnolol, qui ont des propriétés antioxydantes. Les antioxydants aident à neutraliser les radicaux libres dans le corps, réduisant potentiellement le stress oxydatif et l’inflammation.

·       Potentiel anticancéreux : certaines études suggèrent que l'honokiol et le magnolol pourraient avoir des propriétés anticancéreuses. Ils ont été étudiés pour leur capacité à inhiber la croissance de certaines cellules cancéreuses et à induire l'apoptose (mort cellulaire programmée).

·       Aide au sommeil : en raison de ses effets calmants, l'extrait d'écorce de magnolia a été étudié pour son potentiel à améliorer la qualité du sommeil. Il peut interagir avec les neurotransmetteurs impliqués dans la régulation du sommeil.

·       Effets antibactériens et antifongiques : le magnolol, un composé présent dans l'écorce de magnolia, a démontré des propriétés antibactériennes et antifongiques dans certaines études. Cela suggère des avantages potentiels dans la lutte contre certaines infections.

·       Santé digestive : l'écorce de magnolia est utilisée en médecine traditionnelle pour les problèmes digestifs. Cela peut aider à apaiser le tube digestif et à atténuer les symptômes tels que les ballonnements et l’indigestion.

·       Pré-diabète et diabètes de type 1 et 2 : recherches récentes qui sont prometeuses.

 

Et encore plus simplement, si nous ajoutions quelques pétales de cette fleur à nos infusions ? Sans trop prendre à l'arbre (rappelez- vous toujours les polinisateurs et la reproductions des plantes cueillies durant vos cueillettes.) Ces infusions se doivent bien entendu – et qu’on se le dise davantage, le journal le Temps ayant enfin publié un article éclairant et essentiel sur l’eau en Suisse (cf ci-dessous sous ressources) être préparé avec une eau filtrée correctement, sans pesticides, fongicides, autres cides ou hormones. La compagnie que je recommande vivement en Suisse après plus de 15 ans de recherches et de tests sur le sujet, tant au niveau scientifique/qualité qu’au niveau prix : Swissaquafilter.ch (avec code Oria, dix pourcent de réduction.)


A la petiteherboristerie.ch, je vise progressivement et humblement à offrir un accompagnement sur plusieurs plans

 

A une santé résiliente et vivifiante, en direct de petiteherboristerie.ch

 

 

Ressources  (parmis d'autres):

  • Goethe « La métamorphose des plantes » (éditions Triades)

  • Grohmann « La Plante » (éditions Triades)

  • Poivre M, Duez P. Biological activity and toxicity of the Chinese herb Magnolia officinalis Rehder & E. Wilson (Houpo) and its constituents. J Zhejiang Univ Sci B. 2017 Mar.;18(3):194-214. doi: 10.1631/jzus.B1600299. PMID: 28271656; PMCID: PMC5365644.

  • Pelikan, Wilhelm, « L’homme et les plantes médicinales », 3 tomes, (éditions Triades)




 

 

 

95 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page